WANTED UX DESIGNER !

Donald Norman (Apple) en 1993 fut le premier à revendiquer le titre de « User Experience » - (UX designer).  En 2016, la rareté des compétences disponibles sur cette fonction et la forte demande créent une tension sur le marché. Focus sur ce métier d’oiseau encore trop rare…

Et l’UX Designer créa … l’émotion

Nous sommes ici dans la recherche du story telling et de l’émotion qui font rimer expérience utilisateur avec intuitivité et plaisir.  Nous ne parlons pas de belles photographies et jolies couleurs, mais d’amélioration d’usage sur sites, applications mobiles et tablettes. Ce sont des optimisations stratégiques qui rendent l’UX designer indispensable à la réussite d’un projet digital.

Dans les années 2000 on regroupe plusieurs activités sous le nom de « design interactif, réunissant UI Designer (User Interface) en charge de la conception de l’interface et UX designer (User eXperience) dédié à l’optimisation de la communication entre l’objet et l’utilisateur pour faire de l’expérience une source de plaisir ! Cette distinction permet de séparer la conception du produit (UI) de la conception de l’Expérience (UX).

Aujourd’hui l’UX designer s’est définitivement installé dans les démarches de conception des produits et des services numériques. Totalement orienté expérience et usage, l’UX designer fait de «fidélisation et confiance des usagers » ses maîtres mots en appliquant les principes de Donald Norman :

  • Simplifier la structure des tâches
  • Rendre les choses visibles
  • Bien cartographier les actions, les fonctionnalités et les besoins
  • Exploiter le pouvoir de la contrainte
  • Designer pour l’erreur

Le tout permettant d’obtenir :

  • Des fonctionnalités plus accessibles,
  • Une attractivité accrue pour les utilisateurs
  • Un confort et un usage intuitif
  • Une visibilité plus harmonieuse

Bref, une fonction faisant la fusion de plusieurs disciplines, telles que l'ingénierie, le marketing, la conception graphique et industrielle et la conception de l'interface.

Recherche UX designer désespérément

Dans son enquête de 2016Designersinteractifs.org (premier réseau professionnel des métiers du design numérique, crée en 2006) désigne l’UX Design (15%) comme étant la première compétence numérique recherchée dans les entreprises aujourd’hui devant le développement front-office (11 %) et la gestion de projet (10 %). L’enquête pointe du doigt l’inégale répartition des compétences en design interactif. Alors que les Webdesigners et Directeurs artistiques totalisent à eux seuls près de 48% des compétences, l’UX design n’en comptabilise que 7% ! Le constat est donc facile, une forte demande, une offre faible : « UX designers, vous êtes des oiseaux rares ! »

 

Interview de Kevin PY, UX Designer

Quel parcours vous a amené au métier d’UX Designer ?

Designer UI / UX depuis 10 ans et Développeur Web / Mobile depuis 7 ans, je suis entièrement autodidacte et je me passionne pour l’expérimentation 

de nouvelles technologies et tendances web. J’ai commencé comme Freelance, rattaché à des agences de communications ou des SSII. Je me suis ensuite lancé dans l’aventure de la création d’une startup avec 2 autres personnes. A l’époque, j’étais en charge de la conception de l’application, à travers des wireframes, maquettes graphiques, et je m’assurais de la bonne intégration dans l’application. Puis je me suis relancé en tant que Freelance, et j’ai eu la chance de travailler avec des grands groupes comme Google et Facebook à San Francisco, mais aussi au Canada. Depuis Avril 2016, je travaille chez WAX Interactive, l’agence créative du groupe SQLi. Que ce soit du graphisme print ou web, ou du développement Wordpress ou AngularJS, je ne travaille jamais sur les mêmes sujets. J’ai la chance de pouvoir être multi-tâches, et de découvrir toujours de nouvelles choses.

Aujourd’hui je suis UX Designer, j’analyse, interprète, conçois et structure une interface web ou mobile et pour cela, j’interviens en tout début de cycle d’un projet. Plus ce projet est complexe, plus mon rôle d’UX Designer devient incontournable pour rendre une interface la plus simple possible d’utilisation. 

En quoi consiste le métier d’UX Designer ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ma mission ne consiste pas à styliser une interface avec des couleurs tendances, mais de concevoir l’architecture des interfaces. Je commence toujours par regarder les tendances autour du sujet à traiter. J’en tire les grandes lignes, afin d’en sortir une idée directrice pour créer un contexte, et par la même occasion, un storytelling. A partir de ça, je commence à réaliser des wireframes avec un crayon et papiers. Cela me sert de base à la conception préliminaire, et permet de concevoir de nombreuses itérations rapidement. Une fois ce wireframe validé, je commence à structurer les éléments, afin de rendre l’ensemble homogène et compréhensible pour l’utilisateur.

Je dois comprendre les problématiques de l’utilisateur et trouver des solutions pour simplifier et limiter au maximum les actions de l’internaute pour gagner en fluidité et efficacité. Prenons l’exemple simple et concret du remplissage d’un formulaire. Mon intervention consiste à choisir des options de sélection comme des boutons radios par exemple, qui permettent à l’internaute de n’avoir qu’un nombre limité de clic à faire. Même si cela peut paraître simple au début, on peut se rendre compte que plus le projet évolue, plus l’interface devient complexe. Appliquées à l’ensemble des interactions possibles sur un site, ces options impactent directement sur sa performance et sur l’expérience utilisateur qui sont des éléments différenciants par rapport aux sites concurrents. Autre exemple très parlant : Facebook. Malgré la masse d’informations à afficher, son interface est suffisamment simple à appréhender pour être comprise par tout le monde. En d’autres termes, il devient de plus en plus difficile de se passer des services d’un UX Designer. Ces derniers ne sont pas monnaies courantes, mais en avoir un dans son équipe permet d’assurer une meilleure qualité sur les projets qu’il traite.

Quelles différences entre un UX Designer et un UI Designer ?

Il faut faire attention à la confusion entre les deux. Beaucoup d’entreprises recrutent des UI / UX Designer, mais ces 2 postes sont totalement différents. En France, ce métier est encore incompris, que ce soit par les UI Designers, ou les entreprises. Nombreux pensent que ces 2 métiers sont liés, alors qu’ils sont complètement opposés. Même si leur désignation est proche, ils n’exercent pas les mêmes fonctions, et n’ont surtout pas la même vision d’une interface. On peut comparer le métier d’UX Designer à celui d’un architecte et le UI Designer au décorateur d’intérieur.

Etre UX Designer consiste également à faire de la veille très régulièrement pour se tenir au courant des dernières nouveautés, et pour s’auto-former en permanence. Le métier d’UX Designer ne s’apprend qu’avec l’expérience, même si aujourd’hui il y a des filières spécialisées, elles sont encore récentes et se basent sur l’expérience de ces UX Designers.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.