Freelance, vous êtes votre propre entreprise, pensez business plan !

Non, le business plan n’est pas réservé uniquement aux entreprises du CAC 40, ni même aux PME et PMI. Le business plan est la « description écrite d’un projet » qui s’inscrit complètement dans une activité de Freelance. Pour répondre à des consultants et freelances souhaitant professionnaliser et consolider leur démarche, 2i PORTAGE a organisé dans le cadre de la série « Les Ateliers du Consultant » une prise de parole sur ce thème, avec un double objectif : prendre de la hauteur pour penser stratégie et fournir une trame afin d’élaborer un plan d’action. Retour sur cet événement.

Un business plan d’abord pour le consultant, puis pour son marché et ses clients

Prendre le temps ! Prendre le temps de se poser les bonnes questions, de mettre des mots sur son projet pour laisser le moins de place possible à l’improvisation et par conséquent, anticiper pour voir plus loin. Mais commençons d’abord par s’intéresser à vous. Posez-vous les questions :

  • Qu’est-ce que je fais de mieux ?
  • Qu’est-ce qui me rend remarquable ? 
  • Les clients sont-ils prêts à payer pour ça ?

Pourtant évidentes, ces questions méritent d’être posées noir sur blanc car elles mettent en exergue la capacité de rentabilité de votre projet. S’obstiner à proposer une offre de service qui ne serait pas en adéquation avec les besoins du marché, ne permettra pas d’exercer une activité pérenne et le business plan vous aidera à en prendre conscience.

Qui dit marché, dit segmentation.  Vers quels segments de marché vous orientez-vous ? Prenons l’exemple d’un consultant en management de transition qui pour un audit et plan d’action pourrait facturer environ 2000 euros la journée à une entreprise, mais qui, dans le cadre d’une activité de formateurs serait payé 250 euros la journée ! Il ne s’agit pas ici de choisir entre les deux mais de comprendre la complémentarité de ces deux activités. L’une fournissant une rémunération haute, l’autre, la possibilité de travailler son réseau et d’obtenir de la recommandation. Pensez stratégie et long terme !

Un client, c’est une offre de service adaptée, une approche marketing et commerciale personnalisée. Vous pouvez intégrer dans votre business plan carte d'empathie du client. Cet outil permet de se mettre dans la peau d’un client afin de mieux comprendre son environnement professionnel, ses principales préoccupations, l’image qu’il souhaite avoir.

Freelances : développez votre réseau et rédigez votre offre de service

L’approche classique du marketing traitera du chapitre « concurrents » mais ici nous préférons parler de confrères, car nous défendons l’idée de travailler différemment. Un confrère vous informe, vous conseille. Il peut même vous coopter ou répondre à des appels d’offre avec vous. Il s’agit en fait de vous mettre dans une logique de réseau. Que ce soit par le biais d’associations professionnelles, de réseaux sociaux (Linkedin, Twitter…) de relations issues de votre activité antérieure ou tout simplement de recherches sur Internet, vous pourrez établir une veille pour réunir les informations nécessaires à la constitution de votre offre.

Vous voilà prêt à rédiger votre offre de service. Et comme à tout travail mérite salaire, la première question est d’ordre financier. Quelle est votre rémunération cible ? Réfléchissez-vous en montant mensuel ou en jours travaillés ? Idem pour la facturation, parle-t-on de taux journalier, de temps passé, de forfait, de commissionnement… ? Le workflow, autre outil de votre business plan, vous permet de modéliser votre mode d’intervention, en séquençant les différentes étapes de vos missions, les points de contrôle avec les clients jusqu’au rendu du livrable.

Le workflow modélise votre schéma d'intervention

Workflow, le schéma de votre intervention

Autre point, travaillez la visibilité de votre offre de service. Le « résumé » de votre profil Linkedin vous permet par exemple, de faire un résumé de vos compétences, de détailler vos tarifs, vos références, certifications et recommandations. Dans le cas d’une réponse à appel d’offre, la logique sera la même, à laquelle vous rajouterez des annexes, des références, les outils et méthodes utilisés.

Consultants, maîtrisez votre budget

Un euro non dépensé est un euro gagné ! Il faut catégoriser ses dépenses de fonctionnement, par mois, par mission. Privilégiez les outils dématérialisés pour tous les supports de communication, de veille et de gestion de la relation client. N’hésitez pas à demander de l’aide à vos amis, aux membres de votre famille « qui savent faire ». Le système D a parfois du bon. Cela vous permettra de gérer au mieux votre budget, surtout si vous êtes au stade de lancement de votre activité de freelance. Le coup de cœur pour le nouveaux Mac… ce sera pour plus tard.

Vous voilà au terme de la rédaction du business plan. Le plan d’action est fait, les objectifs sont concrets et atteignables en termes de CA, de rémunération, de nombre de clients, de visites, de followers…, votre budget est maîtrisé et planifié. Et rappelez-vous, c’est sur la qualité de votre travail et le professionnalisme de votre démarche que vous serez apprécié.

 

Si vous souhaitez discuter d'un projet, contactez-nous :

Prendre contact